Latest News

Beyond Borders : des compétences qui traversent les frontières

Présent dans plus de 18 pays, dont la Côte d’Ivoire, la Tanzanie, l’Uganda et le Kenya au travers de ses diverses entités et investissements, le Groupe IBL a déjà amorcé ‘IBL Beyond Borders’. Cette stratégie d’internationalisation commence par un renforcement de sa présence en Afrique de l’Est. À la base de cette expansion ? Le capital humain du groupe qui relaiera ses valeurs et son dynamisme dans les futurs projets. 

 

Hubert Gaspard, Group Chief Human Capital Officer, est l’un des architectes de l’expansion régionale du Groupe IBL. Et pour cause, la réussite de IBL Beyond Borders dépend aussi du recrutement. “L’Afrique est un continent plein d’opportunités que nous comptons bien mettre à profit, notamment dans des secteurs de niche comme l’investissement et l’outsourcing. Nous sommes en position de le faire grâce à l’expertise de nos talents, qui irait enrichir l’offre de ces services à l’étranger”, explique Hubert. 

 

Comprendre, consulter, préparer 

 

“Préparer cette étape majeure ne se fait pas unilatéralement. Comme nous prenons notre valeur ‘People first’ très au sérieux, nous avons récemment sondé les membres des diverses entités du groupe pour savoir ce qu’ils pensaient de notre expansion, et surtout, des perspectives d’expatriation”, partage Hubert. En effet, le sondage révèle que 209 des 217 personnes ayant répondu au sondage sont favorables à l’idée de l’expatriation, en particulier dans le cluster Commercial & Distribution ou pour être affecté au siège kényan. “Ce sont des résultats plus qu’encourageants qui montrent l’enthousiasme à tous les niveaux – des techniciens aux managers – à travers la plupart de nos pôles d’activité. C’est un énorme soulagement car ces collaborateurs vivent et incarnent déjà nos valeurs et ils pourraient les véhiculer dans les entreprises étrangères que nous acquerrions !”, poursuit le Group Chief Human Capital Officer.  

 

L’enthousiasme de faire partie d’une entreprise internationale se faisant sentir, il s’agit maintenant de déployer une stratégie bien pensée. Celle-ci est déjà en cours. Hubert Gaspard dévoile son axe principal : un plan de mobilité internationale pour préparer les talents à ce défi porteur. “Cette étape décisive est un réel appel à nous réinventer dans notre approche face à nos équipes. Comment préparer les volontaires à l’expatriation et comment répartir efficacement les capacités localement et internationalement, tout en les compensant de façon adéquate ?”, pose-t-il. Des facteurs auxquels viennent s’ajouter les considérations d’adaptation culturelle sollicitant la qualité d’agilité des membres de la famille IBL. 

 

Ainsi, les prémices de cette préparation se mettent en place. Quelques exécutifs sont allés à la rencontre de cette nouvelle culture pour mieux prévoir les besoins d’adaptation des futurs ambassadeurs du groupe hors des frontières mauriciennes. Le travail d’acclimatation a, donc, déjà commencé, notamment grâce aux premiers modules de sensibilisation à la culture africaine, appuyés des partenaires africains comme la Stellenbosch University. 

 

L’expatriation ou vivre le partage 

 

Le Groupe IBL incarne déjà le partage et l’inclusion, porteurs d’ouverture, à travers une partie de ses équipes. Ils vivent la valeur d’agilité au quotidien et racontent cette expérience unique en leurs propres mots. Nous sommes allés à la rencontre de trois Mauriciens qui transmettent les valeurs de notre groupe hors de notre île et de deux expatriées qui sont venues découvrir la culture mauricienne et celle du Groupe IBL. 

 

Sindy Lagare, Mauricienne, Director of Spa & Wellness du LUX* South Ari Atoll, Maldives

 

“Ça fait maintenant sept ans que je suis au LUX* Maldives et c’est une expérience formidable. Professionnellement, d’abord, car j’ai été successivement promue de Assistant Spa Manager, à Spa Manager, puis Director, un poste qui me permet maintenant de concrétiser mes idées – certaines ont même contribué à ce que notre Spa gagne des prix internationaux. 

 

J’ai le meilleur des Maldives et de Maurice pour nourrir mon approche professionnelle. Surtout que le secteur hôtelier des Maldives est un exemple en matière de coopération. Ici, les directeurs de départements hôteliers de tous les groupes se retrouvent sur un même forum pour s’entraider. 

 

Humainement, c’est aussi une aventure unique qui m’a poussée à sortir de ma zone de confort et me découvrir de nouvelles capacités que je ne soupçonnais pas !” 

 

Loïc Caesens Koenig, Mauricien, Factory Executive Officer de Transmara Sugar au Kenya

 

“Depuis mon arrivée au Kenya en 2019, j’ai gravi les échelons de mon poste de Factory Mechanical Engineer pour reprendre la gestion de l’usine en tant que Factory Executive Officer. Aujourd’hui, je suis responsable des opérations et de la performance du cluster industriel, de la réception de la canne jusqu’à l’emballage du produit fini pour le marché local, sans oublier les divers projets à l’usine. Le partage de connaissances avec les membres de mon équipe est un aspect tout aussi important de mes tâches qui favorise le développement des employés locaux. 

 

L’un des défis de l’expatriation est l’acclimatation à une nouvelle culture de travail, au-delà des responsabilités professionnelles. L’adaptation sociale fait aussi partie de l’expérience d’expatrié. Surtout pour nous, Mauriciens, qui sommes très proches de la famille. 

 

Cette expérience, dont on ne retient que le positif, s’avère enrichissante, autant sur le plan professionnel que le plan humain. Occuper un poste si important au début de ma carrière, est une expérience inestimable… Je n’aurais pu y accéder sans le soutien et la confiance de mes collèges de Transmara Sugar Company ltd, ainsi que l’appui du groupe qui permet le partage d’expériences, tellement crucial dans le secteur sucrier.” 

 

Jean Marc Louise, Mauricien, Directeur Administratif et Financier de Marine Biotechnology Product Côte d’Ivoire (MBPCI)

 

“Tout commence il y a quatre ans lors d’une discussion avec Patrice Robert qui était mon DG à Thon des Mascareignes, suivie d’une rencontre avec Hubert Gaspard où l’accent est mis sur l’importance de véhiculer les valeurs du Groupe IBL dans une nouvelle entité en Côte d’Ivoire. À mon arrivée à MBPCI, mes responsabilités concernaient principalement l’administration et les finances, avec l’appui de mes collègues mauriciens pour, ensuite, inclure la production, la vente locale, le transit et même de l’informatique avec l’appui d’un prestataire local. Disons que c’est difficile de s’ennuyer ! 

 

Si, au départ, nous avons pris du temps pour trouver les bonnes recrues, car la plupart des candidats étaient jeunes ou venaient de terminer leurs études et en étaient à leur premier emploi, je suis heureux de constater que la grande majorité d’entre eux sont toujours avec nous. Pouvoir leur apporter un salaire décent et les voir avancer dans la vie est tellement gratifiant car ils grandissent en symbiose avec l’entreprise pour laquelle ils n’épargnent aucun effort. 

 

Ici, j’ai eu à m’adapter à l’administration en français et au fait que les choses prennent plus de temps et sont parfois plus laborieuses. Mais découvrir cette nouvelle culture m’a rendu plus flexible et patient dans mon approche, et admiratif du dévouement et du courage des Ivoiriens.” 

 

Marie Meunier, Française, Executive Pastry Chef du LUX* Grand Baie 

 

“Entre la cuisine et mon bureau, je jongle entre la production, l’approvisionnement et les demandes des clients. Aucune journée ne se ressemble ! J’en apprends tous les jours et c’est une valeur que j’aime partager avec mon équipe naturellement curieuse et motivée. Avant mon expatriation, j’ai travaillé en France et j’ai découvert le monde de l’hôtellerie et la valeur d’excellence dans le service. 

 

À mon arrivée au LUX* Grand Gaube, il y a cinq ans, j’ai retrouvé cette philosophie qui cimente l’équipe et qui nous a été particulièrement utile pour sa grande ouverture, très rock & roll. Mais j’ai aussi découvert cette valeur commune du groupe LUX*, qui est ‘Work with passion’. Elle a accompagné ma transition naturelle à mon poste actuel au LUX* Grand Baie.” 

 

Priya Mulloo, Indienne, Manager - Registry Services à DTOS

 

“En tant qu’expatriée indienne ayant passé les 19 années à Maurice, je pense que les différences linguistique et culturelle sont vite éclipsées par les superbes opportunités professionnelles et l’immersion dans cet incroyable melting pot qu’est Maurice avec sa population bienveillante. J’ai travaillé pendant plus de 15 ans chez Harel Mallac Corporate Services Ltd (HMCS) avant que DTOS en fasse l’acquisition en 2022. Fort heureusement la transition n’a pas été aussi dépaysante qu’elle aurait pu l’être. Je me vois donc comme doublement expatriée, même si l’acclimatation s’est faite naturellement, car nous sommes en phase avec la culture d’entreprise avant-gardiste du Groupe IBL.  

 

Une partie de mon travail étant d’intégrer la technologie à nos processus, mon équipe et moi-même étions ravis d’être nommés aux IBL Excellence & Innovation Award pour eVox, une application que nous avons développée pour optimiser la gestion des événements dans le domaine des services d’enregistrement. Le dynamisme de ce groupe me permet d’envisager de nouvelles perspectives de carrière.” 

 

Ces expériences sont aussi uniques que les talents qui s’exportent grâce à leurs qualités communes de curiosité culturelle, d’adaptation et de sens du partage. Et vous, l’Afrique, ça vous parle ? 

Tags:
  • Latest News

IBL Ltd
IBL House Caudan Waterfront, Port Louis, Mauritius

© 2023, IBL Together